4 conseils pour débuter la course à pied après 50 ans

C’est une réalité : les amateurs de course à pied sont de plus en plus âgés. Il suffit d’observer l’âge moyen des participants de marathon pour se rendre compte qu’une grande majorité des sportifs ont plus de 40 ans. Et cette tendance n’est pas prête de s’inverser ! De plus en plus animés par le désir de rester en bonne santé, les seniors enfilent leurs baskets pour fouler le bitume et relever des défis. Quelles précautions prendre lorsque l’on débute tardivement la course à pied ? Suivez nos conseils pour commencer sans vous blesser.

Effectuer un check-up médical complet

Vous pensiez avoir passé l’âge pour pratiquer le running. Détrompez-vous ! De nombreux marathoniens franchissent la ligne d’arrivée après 70 ans. Si votre condition physique le permet, il n’y a aucun risque à se mettre ou se remettre à la course à pied sur le tard, à condition de suivre quelques règles. La première est de vous rendre chez votre médecin pour réaliser un check-up complet. Cœur, articulations, celui-ci vous soumettra à différents examens, parmi lesquels un test à l’effort et un électrocardiogramme. Si le médecin n’a décelé aucune contre-indication à la pratique de ce sport, vous pourrez chausser vos baskets.

Miser sur la progressivité

Que vous ayez déjà pratiqué ce sport auparavant ou que ce soit une grande première, allez-y progressivement. Vous pourrez allonger la distance et augmenter la vitesse au fil des séances. Si vous n’avez pas fait d’activités physiques depuis longtemps, commencez en alternant course lente et marche. Respectez toujours vos limites et restez à l’écoute de vos sensations.

Sachez qu’il existe de nombreux programmes adaptés aux coureurs débutants, mais aussi des groupes de running destinés à tous les niveaux. Renseignez-vous pour savoir si des sessions en groupe sont organisées près de chez vous. De quoi booster votre motivation et vous permettre de faire de belles rencontres !

Combiner avec un mode de vie équilibré

La reprise d’une activité physique va souvent de pair avec la volonté d’adopter un mode de vie équilibré. C’est donc le moment idéal pour dire stop aux mauvaises habitudes comme la cigarette, l’alcool et la malbouffe. Vous verrez tout de suite les répercussions positives sur vos performances, et cela ne pourra que vous encourager à poursuivre dans cette voie.

Côté alimentation, faites le plein de vitamines D et de calcium pour préserver votre masse osseuse et éviter les bobos. Vous pourrez en trouver dans les laitages, le tofu, les poissons gras, l’huile de foie de morue, les épinards et les choux, par exemple. La vitamine D est fournie par l’exposition au soleil ou peut-être prise sous forme de compléments alimentaires.

Choisir un équipement adapté

Pour préserver vos articulations des chocs subis, ne lésinez pas sur la qualité des chaussures. Elles doivent posséder un bon amorti, être adaptée à votre corpulence, à votre façon de courir et au type de sol sur lequel vous avez l’intention de vous entraîner. Rendez-vous dans un magasin de sport pour demander les conseils d’un spécialiste.

Que ce soit pour garder le moral, conserver une bonne santé et/ou relever de nouveaux défis, il n’y a pas d’âge pour devenir un runner addict !

Donnez une note à cette page

Publier un commentaire