Lorsque nous parlons de lipides, nombreux sont les pratiquants de musculation qui ne sont pas favorables car le but pour les sportifs, étant d’avoir le minimum de taux de graisse. Pourtant, il faut bien noter que les lipides jouent un rôle très important dans la musculation comme dans le bon fonctionnement de notre organisme.

Très riche en énergie qui peuvent être stockés, les lipides contribuent beaucoup à la régulation de la température du corps humain. Les lipides constituent également le système nerveux, les molécules hormonales ainsi que les toutes les membranes du corps humain.

La consommation de lipides au quotidien est donc vital pour l’homme d’autant plus qu’il y a des acides gras non synthétisés par le corps et qui doivent être acquis à travers l’alimentation quotidienne.

Consommation de lipides dans la musculation

Pour les personnes normales, le taux recommandé est d’environ 35% de l’apport calorique journalier. Pour une personne pratiquant la musculation, l’idéal est de consommer 1g environ de lipide par kilo de la masse corporelle, ce qui représente entre 15 à 20 % de l’apport calorique quotidien. Une efficience en dessus de ces indices n’est donc pas conseiller. Si le corps n’ingurgite pas suffisamment de lipide durant la journée, cela peut entraîner des conséquences sur la santé.

Tout comme pour les protéines et les glucides, lorsqu’on consomme des lipides, il faut faire une répartition tout au long de la journée. Pendant vos repas et collations, veillez donc à toujours respecter un certain équilibre entre les lipides, les glucides et les protides.

Quels genres de lipides consommer en musculation ?

Il existe plusieurs variétés d’acides gras qui constituent les lipides. Il y a des bons et des mauvais acides gras. Afin de manger sainement des lipides, l’idéal c’est de favoriser les bons acides gras et de supprimer les mauvais de vos plats.

Les acides gras saturés

Ces acides gras sont surtout identifiés dans les aliments d’origine animale. On les trouve dans les viandes, les beurres, les foies de volailles… Leur consommation doit être strictement limitée car les acides gras saturés ne sont pas très bons.

Les acides gras insaturés

Acides gras mono-insaturés :
Ce sont de bons gras qui peuvent être bénéfiques pour la santé surtout au niveau cardio-vasculaire. On les trouve dans les avocats et l’huile d’olive par exemple.

Acides gras polyinsaturés
Ils contiennent essentiellement de l’Oméga 3 et l’Oméga 6. Tout comme l’acide gras mono-saturé, ils rapportent également des bienfaits pour l’organisme. Toutefois, il est très important d’équilibrer la consommation entre l’Oméga 3 et l’Oméga 6.

Les lipides à éviter

Même si les acides gras saturés ne sont pas très bons pour la santé, il est possible d’en consommer même une infime quantité.
En revanche, en ce qui concerne les lipides industriels dont le plus connu est l’acide gras trans, il faut absolument les éviter, ils sont très mauvais pour la santé. On retrouve ces graisses hydrogénées notamment dans les fritures des restaurants rapides ainsi que dans de nombreux aliments industriels.

Publier un commentaire