L’histoire, l’évolution et le futur du fitness à domicile

Le début de la transpiration à domicile n’a pas de date précise mais on peut retracer les grandes étapes de la gymnastique à la maison. De la lutte grecque aux équipements connectés, en passant par les vélos, le fitness à la maison a subi des changements importants au fil des ans.

Le fitness n’était pas monnaie courante avant le 20e siècle, celle-ci est apparu avec la société de consommation et avec le besoin de contrôler son image. De plus, avant, la plupart des professions exigeaient une condition physique et pour les femmes, s’occuper d’une maison en portant un corset au quotidien était un exercice en soi, heureusement cela va en s’arrangeant.
Historiquement, les Grecs de l’Antiquité étaient connus pour leurs exercices physiques dans des lieux bien spécifiques des cités, mais ce n’est qu’au milieu du 19e siècle que cette sorte de lieu, appelée gymnase va réapparaitre.
A ce moment, ce n’était pas la priorité de la population que de réserver 2 à 3 heures par semaine dans un gymnase hors de prix. Ainsi, des ingénieurs en quête d’argents vont développer le sport à la maison pour impliquer les plus riches comme les plus aisés.

Le début du fitness à la maison

L’objet de travail le plus populaire était probablement l’extenseur de poitrine. Au cas où vous n’en auriez jamais vu un, cela est constitué de quatre ou cinq ressorts métalliques attachés à des poignées. L’extenseur de poitrine a été utilisé pour la première fois comme appareil de rééducation physique dans les années 1850.
Rapidement, l’extenseur est devenu un objet d’exercice courant dans les foyers aisés Européens.
Il a atteint son apogée au début des années 1900, et existe encore aujourd’hui. Vous pouvez encore en trouver aujourd’hui rien que pour la nostalgie.

A peu près à la même époque, le « gymnase portable » a été inventé. L’appareil, fait de planches de bois avec diverses poulies, poids et cordes, a été conçu pour les familles qui souhaitaient profiter des bienfaits de l’exercice et de la rééducation à la maison. D’une certaine façon, c’était révolutionnaire.

Les années 1950 : une activité encore éloignée des foyers

Le gymnase à domicile n’avait pas encore pris beaucoup d’ampleur. S’il y avait de l’exercice à la maison, c’était surtout des étirements légers et quelques exercices de renforcement basiques.
Oui, il y avait des appareils d’exercice dans les années 1930, mais on ne les trouvait que dans les gymnases.
Le résultat derrière beaucoup de ces machines était de court terme, les gens avaient l’impression de perdre du poids mais ce n’était qu’une illusion due à la contraction musculaire induite par l’effort physique.

Les années 1960 : le tapis roulant et le vélo créent un engouement pour le sport à la maison

A ce moment, c’était la première fois qu’on utilisait la télévision pour encourager les gens à faire de l’exercice à la maison.
« The Jack LaLanne Show » est historiquement, l’émission d’exercices télévisée la plus ancienne, diffusée pour la première fois à échelle nationale. Le présentateur encourageait les spectateurs à utiliser des objets autour de leur maison, comme des chaises, pour faire des exercices avec lui.
Mais, plus important encore, c’est à ce moment-là que l’on assiste à l’émergence de deux des produits de base les plus basiques de la gym à la maison : le tapis roulant et le vélo.

Techniquement, le tapis roulant a été inventé en 1875, mais à l’époque, il n’était utilisé que pour la construction sur les chantiers. Dans les années 60, les tapis roulants ont fait leur entrée dans les maisons et les gymnases.

Le vélo « d’appartement » a également été inventé bien avant de nous faire suer dans le salon. Le premier vélo de ce type s’appelait le Gymnasticon.
Rapidement, dans les années 60, le premier vélo à domicile fait son apparition dans les rayons des supermarchés. On peut d’ailleurs remarquer que le tapis roulant et le vélo ont définitivement résistés à l’épreuve du temps

Mais l’accessoire de gymnastique le plus fun des années 60 est, bien sûr, la fameuse ceinture vibrante, qui promettait de secouer votre graisse et de la faire disparaitre en un clin d’oeil. La publicité disait que la courroie vibrante décomposait la graisse pour que le corps puisse l’évacuer. Malheureusement, ce n’est pas ainsi que les choses fonctionnent.

Nous n’allons pas mentir, il y avait des produits de fitness douteux dans les années 70, et beaucoup d’entre eux étaient vibrants sans raison apparente.

Les années 1990 : l’apogée de l’entrainement à la maison

Les années 90, c’est quand l’entraînement à la maison a vraiment atteint son apogée. Il y avait, bien sûr, encore des vidéos du type de Véronique et Davina mais elles n’étaient plus présentes comme elles l’étaient 10 ans auparavant. La technologie et l’économie ont tellement changé que les gens ont pu se permettre d’acheter de l’équipement sophistiqué pour leur maison.

L’équipement d’exercice tout-en-un était la véritable vedette des années 90. Il a fait ses débuts en tant qu’appareil d’entraînement ultra-complet pour faire travailler vos muscles, votre cardio et votre souplesse dans une séance d’entraînement de seulement huit minutes.

Dans les années 2000 : jouer pour perdre des calories

A cette époque, les gens ont commencé à éviter les équipements encombrants et se sont tournés vers des options plus amusantes.
Wii Fit, qui s’est vendu à plus d’un quart de million d’exemplaires au cours de la première semaine, a été la plus populaire.
La plateforme a été lancée pour permettre aux familles d’avoir un coach personnel pour chacun des joueurs avec de commentaires individuels et un suivi à base de graphiques et d’indices de performance.

Mais le gadget de remise en forme à domicile probablement le plus mémorable des années 2000 était le glorieux haltère vibrant s’est vendue à plus de 2 millions d’unités, générant un profit de plus de 50 millions de dollars.
L’objet est rapidement devenu un gimmick pour se moquer des gadgets du même type qui apparaissaient quotidiennement sur les télé-achats.

Les années 2010 : des objets connectés dans nos salons

Il n’est pas certain que cette nouvelle vague d’équipement de gymnastique à domicile résiste à l’épreuve du temps ou suivra le chemin de l’haltère vibrante, mais quoi qu’il arrive ensuite, il ne fait aucun doute que l’avenir de l’exercice à domicile reste incertain et éphémère.

Au final, peu importe à quel point les machines à domicile sont révolutionnaires et à la pointe de la technologie, elles seront toujours un peu en deçà de nos attentes. Il y a une raison pour laquelle tant de tapis roulants, de vélos finissent par prendre la poussière. C’est parce que les gymnases à domicile manquent de cet ingrédient crucial : la communauté.

Si la seule personne qui vous encourage à continuer à faire de l’exercice est votre chat, vous êtes certainement plus susceptible de jeter l’éponge après quelques semaines. Des recherches ont démontré à maintes reprises que les séances d’entraînement en groupe sont meilleures pour vous motiver dans le sens où les autres observent votre évolution et réciproquement.
Pour résumer, pour l’amour du ciel, peut-on arrêter de fabriquer des objets vibrants sensés faire fondre nos graisse comme neige au soleil ?

Donnez une note à cette page

Publier un commentaire