Un Gianluigi Donnarumma taille XXL face au Benfica

Benfica de Lisbonne - PSG : 1 - 1 - 3e journée de LDC 2022

Le match de Ligue des Champions opposant Benfica à Paris s’est soldé sur le score de 1 à 1. Un bon résultat pour les Français et une prestation XXL, du portier parisien, Gianluigi Donnarumma. Voici ce qu’il faut retenir de cette rencontre.

Une première mi-temps difficile

Ils ont eu chaud, c’est le moins que l’on puisse dire, car sans un grand Donnarumma, la première mi-temps se serait achevée sous un autre score. Le gardien italien du PSG a été par trois fois décisif, sur sa ligne, avec une main ferme et une présence impeccable. Ce qui n’a pas toujours été le cas de sa défense, avec un Ramos et un Marquinhos en peu en dedans et un malchanceux Danilo. Cela nous rappelle toutes les difficultés de la défense du PSG face à la Juve.

Ce fut certes une première mi-temps difficile, cependant, la MNM, les 3 fous, ont encore montré à la 22e minute, que le talent est capable de tout.

Un but de Messi des grands soirs, « comme au bon vieux temps »

Alors qu’en début de match, les Parisiens sont dominés et n’arrivent pas à sortir de leur zone, il suffit d’une action entreprise par Léo Messi pour remettre les pendules à l’heure. Un jeu à trois entre Messi, Mbappé et Neymar conclut par un superbe enroulé de La Pulga, et L’Estádio da Luz se tue.

la pulga, surnom de Léo Messi
Le Messi de Barcelone ressuscité.

Que dire face à un tel talent, un Messi qui nous refait penser à l’attaquant qu’il était dans ses meilleures années au Barca. Regardez le but de Messi, c’est que du bonheur !

2e mi-temps : l’attaque Parisienne se retrouve face à un Vlachodimos, lui aussi impérial

Invisible en première mi-temps, les milieux parisiens se sont imposés en seconde, avec un très bon Verratti et un Vitinha retrouvé. C’est à ce moment-là que les Portugais ont été mis en difficultés et qu’ils ont été privés de ballons. Une longue et insolente phase de possession démontrait que ce soir, le PSG n’allait pas perdre. Malheureusement, malgré le tir de Hakimi, l’enroulé de Mbappé ou encore le retourné acrobatique de Neymar, aucun but ne furent marqués en seconde mi-temps.

On peut noter la blessure de Mendes, le carton rouge qu’aurait du prendre Fernandez, qui s’est tout simplement servi de la cheville de Verratti en guise de paillasson. Messi est sorti à la 82e, il s’est dit fatigué, mais il bat encore un record – il a marqué contre 40 équipes différentes en Ligue des Champions.

Le match retour entre le PSG et Benfica aura lieu mardi prochain 11 octobre.

Notons que dans le même groupe, la Juventus a battu 3 buts à 1 le Maccabi, avec un doublé du milieu Français Adrien Rabiot.

 

Jean Tonquin

Rédigé par Jean Tonquin

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *